mardi 23 janvier 2018

Fards et eyeliner – Les maquilleurs artistiques, ces génies du pinceau


Il y a quelques semaines nous parlions sur la chaîne de la passion de Mylène pour le maquillage et de son rapport à ce dernier. Je n'ai à vrai dire jamais pris le temps de m'exprimer sur le sujet qui est pourtant quelque chose que j'affectionne tout particulièrement. Rassurez-vous, je ne compte pas réécrire un article à chaque sortie de «Fruit de la Passion», simplement, cette thématique me touchait particulièrement et je me suis dit qu'il serait ma foi assez bienvenue que je vous fasse part de mon ressenti sur le sujet.

Ryan Burke

Au-delà d'une explication de mon rapport personnel au maquillage, je souhaitais vous faire découvrir des artistes qui me retournent littéralement le cerveau, avec un univers très fort, un style marqué qui se démarquent de la flopée de maquilleurs que l'on peut croiser sur les réseaux sociaux. Vous trouverez donc, en illustration de cet article leurs travaux qui je l'espère vous éblouirons autant que moi.


Gregory Kara

En fait, j'adore me maquiller. Je n'envisage pas le maquillage comme un masque derrière lequel je pourrais me cacher pour ne pas assumer ma personnalité mais au contraire comme un autre outil de création à ma portée et que je peux utiliser tous les jours. Sans me lancer aussi régulièrement que certain(e)s dans l'élaboration de grands maquillages artistiques qui demandent trois heures de réalisation, il m'arrive, de temps à autre, de vouloir tenter des choses, que ce soit pour des séances photos ou simplement pour le plaisir.

Ida Elina

Je peux tout à fait me passer de maquillage, non pas parce que je ne complexe pas par rapport à mon visage à nu mais surtout parce que je ne me pose pas la question finalement. Étant animatrice l'été, il est plus que rare que je me maquille pour une journée de travail. Et en colo, je ne me pose pas la question, je fais c'est tout. Et j'imagine que c'est une habitude qui m'est restée. Il y a des jours comme ça, où le sujet n'a pas à être abordé.

En parlant d'animation justement, c'est aussi grâce à cela que j'adore le maquillage: voir les transformations qu'il permet. J'aime plus que tout incarner des personnages et ce goût de la transformation, du costume s'est fatalement présenté à moi par le biais du maquillage. Car oui, le soir venu, quand vient le moment d'incarner des personnages lors des veillées, la case maquillage peut parfois être inévitable (pour mon plus grand plaisir).

Timothy Hungcom

Comme pour Mylène, les créateurs beauté «classiques» que l'on peut croiser sur Youtube ne m'aident qu'à économiser des sous dans des palettes et autres fonds de teint. Je préfère de loin découvrir le travail des makeup artists (ou MUA) qui réalisent des choses incroyables qui en deviennent irréelles du fait de leur immense beauté. À propos des produits, j'ai une mini tendance à la collection (bonjour les rouges à lèvres liquides...) parce que j'aime particulièrement découvrir les performances de ces produits. Je suis plutôt impressionnée par la qualité de certains d'entre eux et essaie donc de me tenir un minimum informée sur l'actualité des sorties makeup.

Hungry

Enfin, même si en tant que «spectactrice» je ne suis pas particulièrement à la recherche de MUA qui savent changer radicalement d'apparence pour se transformer en quelqu'un d'autre, je ne me voyais pas finir cet article sans vous parler d'Alexis Stone, ce maquilleur américain absolument incroyable qui pour le coup réalise des maquillages saisissants et dont je vous invite vivement à découvrir le travail. Je vous quitte avec cette simple information: non, il n'y a pas de retouche.

Alexis Stone


Le témoignage de Mylène sur son rapport au maquillage si vous ne l'avez pas vu, parce que ça fait plaisir:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire